Comment s’intégrer dans un espace de coworking

on 10 novembre 2014 Blog with 0 comments
Coolworking - coworking bordeaux - 19 rue esprit des lois 33000 Bordeaux

Le coworking, bien qu’existant depuis de nombreuses années, est encore un mode de travail relativement nouveau et donc inconnu en France. Partager son lieu de travail avec des inconnus, peut être pour certains un peu déroutant voire effrayant de prime abord.
Depuis maintenant deux ans que je dirige un espace de coworking, j’ai vu défiler des centaines de personnes. Et celles qui sont devenues des “coolworkers” ont clairement un socle de valeurs communes. Voici selon les quelques conseils qui vous garantirons une intégration en douceur dans un espace de coworking :

1 – N’arrivez pas en “Conquistador”

Soyez bien conscient qu’en devenant membre d’un espace de coworking, vous allez de fait, devenir membre d’une communauté. Quand je parle de communauté, je ne parle d’un petit groupe renfermé sur lui-même, mais plutôt d’un groupe de personnes se connaissant depuis plus ou moins longtemps, partageant des valeurs, et ayant la plupart du temps noué des liens d’amitiés. Donc, plutôt que d’essayer de vous imposer aux autres coworkers, restez naturels et votre intégration à la communauté se fera d’elle-même.

2 – Echangez avec les coworkers

Etant donné que vous allez partager à un rythme plus où moins soutenu votre espace de travail avec d’autres personnes, n’hésitez pas à échanger avec elles. Il y a des lieux et des moments propices à l’échange. La machine à café, la pause déjeuner, l’apéro improvisé sont d’excellentes occasions de connaître vos coworkers et vous faire connaître d’eux. Vous vous apercevrez alors que des synergies vont émerger naturellement 😉

3 – Imprégnez-vous de la “culture locale”

Dans La plupart des espaces de coworking se sont développées au fil du temps des habitudes et des coutumes. Cela fait partie intégrante de la vie d’un espace et il ne faut pas essayer d’aller contre. Ca peut aussi bien tenir de la de belote, que de la partie de ping pong qui s’organise les midis après le repas. C’est parfois déroutant, mais dites-vous bien que si ces habitudes perdurent, c’est qu’elles sont bénéfiques à la vie du groupe. Elles sortiront certainement du cadre de ce que vous avez rencontré jusqu’ici, surtout si vous travailliez dans des bureaux plus classiques jusque-là, mais laissez-vous tentez de temps à autre. Ce sera à nouveau l’occasion d’échanger avec d’autres coworkers et de découvrir une façon plus “relax” d’aborder le travail sans pour autant nuire à la productivité (on est quand même tous là pour bosser !).

4 – Partagez vos hobbies

Un moyen sympa de créer du lien avec les autres coworkers est de leur proposer de partager une de vos passions. Typiquement, vous aimez la course à pied, vous êtes un champion de roller, vous adorez le tricot ou le crochet… Proposez à vos coworkers d’essayer avec vous ! Entre midi et deux, le soir après le boulot ou même le weekend ! A coolworking par exemple, on est 5 ou 6 coworkers à s’être mis au surf durant l’année. On s’organise régulièrement (surtout l’été) des matinées surf ensemble et on rentre tous bosser pour l’après-midi. C’est convivial, bon pour la santé et on en est que plus productif après !

5 – Pensez à prendre les croissants !

S’il y a bien un moyen infaillible de faire l’unanimité au sein d’un espace, c’est d’arriver un matin avec une poche pleine de croissants et des chocolatines ! C’est imparable ! Je ne dis pas de le faire tous les jours, loin de là, mais de temps à autres, c’est super sympa pour commencer la journée et ça fait toujours très plaisir à tout le monde.

Avec ces quelques conseils, vous possédez les bases pour devenir un coworker ! Maintenant il n’y a plus qu’à essayer ! Comme je le disais en introduction, tout le monde n’est pas encore prêt pour le coworking. Les années à travailler seul chez soit ou dans un bureau classiques ne s’effacent pas du jour au lendemain. Le coworking est une alternative qui cumule un nombre non négligeables d’avantages pour finalement assez peu d’inconvénients. Le tout c’est d’être ouvert à de nouvelles expériences.