Interview de Camille Berteau, fondatrice de SOS Internet.

on 17 juin 2013 Blog with 0 comments

Il y a quelques semaines, Camille Berteau, fondatrice de SOS internet rejoignait Coolworking. Elle nous accorde aujourd’hui une interview pour nous parler d’elle et de son entreprise.

photo camille berteau sos internet

Bonjour Camille, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, je m’appelle Camille Berteau, j’ai 25 ans et je suis la fondatrice de SOS Internet. J’ai également créé un annuaire de prélèvements pour aider les internautes à identifier des débits inconnus : A quoi correspond le prélèvement ? Je suis diplômée de l’Ecole Supérieure de Commerce de Toulouse (Master spécialisation entrepreneriat en alternance).

J’ai travaillé chez Cdiscount pendant deux ans et demi, puis pendant une année chez Jimmy Fairly, une startup parisienne.

Parle-nous de SOS internet

SOS Internet est la première assistance dédiée aux internautes néophytes. Elle compte deux pôles d’activité :

J’ai crée seule et en auto-financement ma société en octobre 2012.

Qu’est-ce qui t’as motivé pour créer SOS Internet ?

L’information sur internet est présente de façon quasi permanente et souvent non sollicitée. Il existait déjà des ateliers de sensibilisation en amont pour éviter les pièges, mais peu de solutions en aval après la survenue des problèmes. La recrudescence de suicides d’adolescents à la suite de harcèlement sur les réseaux sociaux m’a marquée. Leur influence grandissante dans la vie quotidienne ne va pas sans danger. C’est partant de ces constats que l’idée de créer cette société m’est venue.

Parle nous de tes prestations

Mes clients font appel à SOS internet pour maîtriser leur image sur internet et se construire une véritable identité numérique. Les prestations qui reviennent le plus souvent sont les désabonnements des sites de rencontre. Mes clients ayant eu recours à ce genre de services, veulent quand ils n’en n’ont plus l’utilité pouvoir s’en désabonner. Les CGV (nldr : Conditions Générales de Vente) de ces sites sont souvent obscures et les procédures de désinscription assez ardues. C’est typiquement le genre de problématiques que je maîtrise. Les prestations les plus complexes restent celles ayant trait à l’e-réputation, néanmoins, c’est passionnant d’actionner les différents leviers pour réhabiliter une e-réputation.

Quelles sont tes perspectives de développement ?

En plus des deux pôles d’activité dont je vous ai parlé précédemment, je vais bientôt proposer des modules de formation destinés aussi bien au grand public qu’aux professionnels souhaitant monter en compétence sur des thématiques telles que :

  • l’initiation à l’e-réputation
  • la conception et l’animation d’un blog
  • l’initiation aux réseaux sociaux
  • etc.

La catalogue de formation est en cours finalisation et les premières sessions auront lieux cet été.

Pourquoi Coolworking ?

Tout simplement parce-que c’est motivant de travailler dans cet espace ! J’y croise tous les jours des gens ayant des activités différentes, tous motivés pour faire fonctionner leur business. Du coup beaucoup de synergies se créent. J’y retrouve l’ambiance “startup” que j’apprécie par dessus tout !

Retrouvez l’extrait du JT de 13h de TF1 sur SOS Internet.