Mazonia, la marque d’artisanat colombien !

on 10 janvier 2020 Blog with 0 comments
banner-mazonia

Il y a des voyages qui changent une vie

En 2017, Jeanne et Daphnée ont vécu l’un de ceux là. Un road trip touristique en Amérique latine fut pour elles le commencement d’une aventure humaine et entrepreneuriale, qui deviendra plus tard la marque de mode éthique… MAZONIA !

Mazonia - La marque de mode éthique - plage
Les prémices de cette aventure ont eu lieu à l’extrême nord-ouest de la Colombie. Imaginez-vous, des étendues de sable à perte de vue, une eau cristalline comme vous n’en avez jamais vu … c’est la péninsule de la Guajira. Il n’y a pas que le paysage qui rend cet endroit si spécial : L’ethnie amérindienne Wayuu y vit en communautés isolées.
Même si elle est en déclin certain, la culture ancestrale Wayuu se distingue par de nombreuses croyances sur les divinités de la mer, la pluie et la lune ainsi que des rituels traditionnels hauts en couleurs.
Mais le peuple Wayuu, et plus particulièrement les femmes, possèdent un savoir-faire inégalable en crochetage. Jeanne et Daphnée, lors de leur voyage en sac à dos sont instantanément tombées sous le charme de cet artisanat colombien si fin et précieux.

Ce trésor d’artisanat fait à peu près 27 cm de hauteur pour une largeur de 22 cm et possède une bandoulière de 95 cm. Mais qu’est-ce que cela peut bien être ? Non, ce n’est pas un sombrero vueltiao, chapeau traditionnel colombien mais c’est un sac “mochila Wayuu” ! Bon jusque-là vous vous dîtes que ce n’est pas non plus la découverte de l’année, mais détrompez-vous nous allons vous dire pourquoi ces sacs colombiens sont si exceptionnels !

Les mochilas Wayuu : un pouvoir de séduction incroyable !

Au premier abord, le coup de coeur pour les sacs colombiens est esthétique. Ils arborent des motifs tous plus somptueux les uns que les autres et présentent un panel de couleurs incroyables ! Rouge, orange, vert … un sac mochila Wayuu est un véritable tourbillon de couleurs.
Quand on se renseigne sur cet artisanat colombien, on découvre la face cachée d’une telle pièce :
un remarquable travail en technicité et en durée de fabrication. Une mochila Wayuu est 100% réalisée à la main allant de 24 heures de crochetage pour la technique au fil double à 48 heures pour les sacs au fil unique. Un travail laborieux nécessitant habileté, créativité et patience et qui suscite l’admiration.
Pour les tisserandes Wayuu, le motif n’est pas choisi au hasard ou selon la mode de l’année. Chaque motif de mochila est choisi par la créatrice du sac. Le corps du sac représente l’histoire de la tisserande, la nature qui l’entoure et le motif du fond symbolise le cosmos.
Ce coup de cœur pour le peuple Wayuu et son artisanat a donné une soif de le promouvoir aux deux voyageuses en quête de sens. Leur but : le faire connaître au delà des frontières. Mais comment ? En créant une marque de mode éthique pour valoriser l’artisanat colombien, d’abord en France puis en Europe. Mazonia voit le jour 9 mois après la découverte des fameux sacs colombiens.

Les sacs colombiens qui tissent des liens

Mazonia commence ainsi par collaborer avec les tisserandes Wayuu en circuits courts, et réalise plusieurs collections de mochilas. La plus récente est la collection « Colorons l’hiver » où les sacs Wayuu sont en précommande jusqu’au 9 janvier 2020.
De la mode oui, mais de l’éthique avant toute chose car quand on sait que le salaire minimum mensuel dans l’industrie du textile en l’Ethiopie est de 23€ (étude du Centre pour le Commerce et les Droits de l’Homme de l’Université de New-York, 2019), notre sang ne fait qu’un tour !
L’essence de Mazonia est la valorisation d’accessoires traditionnels tout en garantissant une rémunération juste aux tisserandes. Trouver une alternative à la surproduction et au gaspillage, si courants dans l’industrie de la mode, est alors devenu une priorité dans la création des bases de Mazonia. La société suédoise H&M est une bonne représentante de ce gaspillage avec ses 12 tonnes d’habits invendus brûlés par an. Après des semaines de réflexion, le modèle le plus adapté est apparu aux deux entrepreneuses en herbe : les précommandes ! Seuls les sacs colombiens commandés seront produits. Pas de surproduction, pas de stock, pas de gaspillage : Bonjour la mode de demain.

Mazonia - La marque de mode éthique - sacs

Morphil, corozo, tagua : quézako ?

L’artisanat colombien est vaste et regorge de nombreux savoir- faire. Mais parfois, cela nécessite de s’aventurer dans des profondeurs méconnues. Jeanne et Daphnée ont continué leur itinéraire colombien dans les tréfonds de la jungle, où un arbre presque magique les attendait : l’arbre à ivoire !

Mazonia - la marque de mode éthique - graine de tagua

Plusieurs fruits sont attachés à l’arbre et tombent naturellement au sol. Ils se composent d’une vingtaine de graines qui contiennent un lait comestible à l’état liquide. Ensuite le lait sèche et se durcit pendant 3 à 6 mois. À la fin de cette période, la graine est aussi dure que du bois.
Le travail de l’ivoire végétal n’est pas nouveau en Colombie. Il existe déjà des ateliers qui le sculptent grâce au laser pour faire des boutons de vêtements ou de petites figurines. Les possibilités étaient multiples ! Les créatrices de Mazonia ont dû canaliser leur émotion afin de visualiser et réaliser un projet autour de la “tagua” (autre nom de l’ivoire végétal). La première collection de boucles d’oreilles en ivoire végétal apparue alors en Octobre 2019.
Mazonia - la marque de mode éthique - boucles d'oreilles en ivoire végétal

Les boucles d’oreilles en ivoire végétal ont plusieurs cordes à leur arc

Ces bijoux en ivoire végétal possèdent de nombreux atouts. Tout d’abord, les boucles sont légères, 0,5 grammes pour une perle et jusqu’à 5 grammes pour les plus grands modèles. Mais cette légèreté n’empêche pas à ces boucles d’être résistantes comme du bois ! Elles sont aussi antiallergique avec des attaches en acier chirurgical pour éviter les infections et allergies. Un des critères qui était obligatoire pour nous c’est que ces boucles en ivoire végétal soient fabriquées de manière éthique. Les artisans sont rémunérés à la hauteur de leur talent et avec une sécurité sociale assurée par l’atelier.
En plus de tous ces supers pouvoirs, la tagua (ivoire végétal en espagnol) en possède un autre non négligeable. Il est une alternative fiable au plastique ! Ces boucles d’oreilles en tagua (ivoire végétal en espagnol) sont donc plus que des simples bijoux, elles sont l’espoir d’un avenir sans plastique. Porter ce bijou en tagua est un acte militant car il soutient l’artisanat, le travail éthique et montre que des alternatives au plastique sont possibles ! Cela ne fait pas de mal quand on sait que l’industrie de la mode est la deuxième plus polluante après celle du pétrole.
Quoi de mieux que d’être engagé en apportant de la couleur ! Oui, la collection de boucles d’oreilles en ivoire végétal n’a pas échappé à la touche MAZONIA. A l’instar des mochilas Wayuu, les couleurs sont présentes : bleu, vert, rouge, corail et du blanc couleur de l’ivoire végétal au naturel. Un arc en ciel de couleurs qui ramène la chaleur colombienne dans le quotidien.

L’aventure n’est jamais finie

Ceux qui connaissent Jeanne et Daphnée, savent qu’elles sont toujours en quête de nouvelles aventures, de nouveaux projets. Entre une collection de sacs et la future campagne Ulule d’octobre 2019, elles ont réfléchi comment elles pouvaient avoir encore plus d’impact et promouvoir la mode éthique. Car je pense que vous l’aurez compris, leur fer de lance est l’éthique dans l’artisanat, la mise en lumière de savoir-faire et la revalorisation de l’artisanat. C’est après plusieurs jours de réflexion que l’idée leur est venue : MAZONIA allait avoir son podcast mode éthique ! Voici donc la naissance d’Ethic & Tac !
C’est Daphnée qui portera la casquette de journaliste, de reporter, de conteuse de bonnes nouvelles. Ce podcast est une discussion avec des personnes qui promeuvent savoir-faire et mode responsable à travers le monde. Dans ce podcast, elle questionne la notion de consommation et dessine avec son invité une nouvelle vision de celle-ci. C’est une pause inspirante et remplie d’espoir pour l’univers de la mode. Vous pouvez retrouver trois épisodes à écouter sur soundcloud ou sur spotify. D’autres épisodes sont à venir donc tenez-vous prêt !
Grâce à MAZONIA, Jeanne et Daphnée ont pu allier aspirations personnelles et professionnelles. Elles valorisent un artisanat qui leur est cher tout en gardant une éthique qui est essentielle. Elles propagent une alternative au plastique : l’ivoire végétal et diffusent des histoires pleines d’espoir.
Mazonia - la marque éthique - ethic et tac